Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 10:35

 (suite de A propos de la crise viti-vinicole de 1907 (2) )

1850

309.224 ha

1880

320.670 ha

1851

311.510 ha

1881

305.354 ha

1852

313.404 ha

1882

312.728 ha

1853

314.108 ha

1883

300.605 ha

1854

318.388 ha

1884

280.825 ha

1855

323.591 ha

1885

283.226 ha

1856

331.425 ha

1886

274.929 ha

1857

341.410 ha

1887

258.375 ha

1858

354.879 ha

1888

296.402 ha

1859

363.844 ha

1889

313.582 ha

1860

376.718 ha

1890

325.014 ha

1861

390.020 ha

1891

350.948 ha

1862

399.621 ha

1892

385.151 ha

1863

410.149 ha

1893

408.765 ha

1864

418.959 ha

1894

406.251 ha

1865

435.001 ha

1895

415.586 ha

1866

436.867 ha

1896

408.164 ha

1867

433.176 ha

1897

427.939 ha

1868

436.573 ha

1898

436.603 ha

1869

438.583 ha

1899

446.509 ha

1870

440.951 ha

1900

462.502 ha

1871

450.650 ha

1901

465.796 ha

1872

457.969 ha

1902

462.502 ha

1873

455.603 ha

1903

467.944 ha

1874

465.359 ha

1904

458.493 ha

1875

438.924 ha

1905

462.025 ha

1876

398.740 ha

1906

462.025 ha ( ?)

1877

356.730 ha

1907

431.271 ha

1878

340.328 ha

1908

429.187 ha

1879

320.077 ha

1909

423.930 ha

 

Si l’on détaille, on constate que l’Aude passe de 69.606 hectares en 1850 à 117.891 hectares en 1909, le Gard de 94.988 hectares en 1863 à 69.151 hectares en 1909, et l’Hérault de 22.492 hectares en 1874 à … 176.302 hectares en 1909. Il y a donc des écarts importants dans les surfaces et entre les départements, les variations du Gard se justifiant aussi par le développement des mines du bassin d’Alès. On notera en passant que le vignoble n’atteint pas aujourd’hui les 300.000 hectares…

 

Globalement, pour l’ensemble du Languedoc méditerranéen, on note une baisse constante des surfaces de 1876 à 1887. Cette diminution correspond à peu près à la crise du phylloxéra ; par contre la surprise est de constater que la crise de l’oïdium n’aura eu aucun effet sur les surfaces cultivées ! C’est d’ailleurs pendant la crise du phylloxéra que l’on retrouve les sept années où la superficie exploitée fut inférieure à celle de 1850 (indice 83,5 en 1887 pour une base 100 en 1850), comme le montre le tableau suivant :

(à suivre A propos de la crise viti-vinicole de 1907 (4) )

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Histoire
commenter cet article

commentaires