Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 15:19

Prier pour nos Prêtres, c’est parfait ! Les inviter à partager nos repas, c’est très bien ! Mais, ce n’est pas forcément tout !

 

Car c’est à nous, les « cathos de base » de nous bouger et d'aider nos Prêtres dans leur sacerdoce. Car les « simples » fidèles que nous sommes peuvent faire beaucoup de taches qui ne sont pas réservées aux Prêtres, mais que nous leur laissons trop souvent par frilosité (le manque de temps n'est pas un argument : un peu moins de télé, plusieurs fidèles travaillant à une même tache, etc..., c'est possible), par peur de ne pas savoir comment faire, par orgueil, par peur du qu'en dira-t-on, etc..., leur permettant ainsi de se recentrer sur leur sacerdoce.

 

Il est des « basses besognes » qui sont sublimes lorsqu'elles sont au service de ses Frères et de ses Sœurs ; souvenons-nous ne serait-ce que du lavement des pieds... Sommes-nous plus que le Christ ?

 

Aider à l’animation de la Messe, organiser cette animation, encadrer les jeunes, faire le catéchisme, laver l'église, jouer de la musique, balayer la cour avant et après une fête, faire des sandwichs, des tartes ou des salades, accueillir les fidèles, tenir la paperasserie, gérer la bibliothèque, décorer l'église, faire du soutien scolaire, visiter des malades ou des personnes seules, tenir à jour le panneau d'affichage, rédiger le bulletin paroissial, passer dire un petit bonjour à son Prêtre autrement que pour lui demander quelque chose, organiser des sorties ou des animations paroissiales, visiter les personnes isolées, faire les petites réparations électriques ou de plomberie, repeindre certaines statues, encadrer les sorties des scouts, recevoir les parents, tenir les comptes de la Paroisse, donner des cours d'art floral, organiser le tableau des lectures, chercher du travail pour ceux qui n'en ont pas, aller à des réunions diocésaines, organiser l'entraide, sont considérés par certains qui se réfugie derrière un « mais je prie ! » (mais pas tous, et c’est heureux, car il en est qui prient et agissent à la fois)  ou un « mais je donne au denier du culte ! » comme de basses besognes alors que ce n’en sont pas dès lors qu’elles sont offertes à Dieu et à nos Frères ! Le problème, c'est que dans certaines Paroisses on laisse tout ça sur le dos du Prêtre...  C’est aussi cela soutenir les Prêtres ! Car beaucoup de ces tâches, matérielles le plus souvent, ne sont pas spécifiques ou liées à leur sacerdoce ! Et les faire nous-mêmes lui permettent au contraire de se recentrer sur leur sacerdoce !

 

Repeindre une pièce peut faire perdre à un Prêtre une journée, alors qu’il a déjà tant à faire ! A deux ou trois, c’est juste quelques heures ! Que déjà chaque catholique offre deux heures de travail à sa paroisse par mois, et ce serait immense… Rêvons un peu ! Mettons qu’il y ait ne serait-ce qu’un million de catholiques qui consacrent deux heures par mois à aider leur Curé ! Cela ferait deux millions d’heures, cela fait 83333 journées, cela fait 228 années que nous rendons aux Prêtres pour vivre encore plus pleinement leur sacerdoce ! Il y avait en 2007 15 341 Prêtres diocésains en France, cela ferait 130 heures par mois offertes à chaque Prêtre, dans les 4 heures par Prêtre et par jour, alors qu’ils sont peu nombreux pour beaucoup demandé ! Pensons-y !

 

L’important, c’est de rester humble, de ne pas vouloir se substituer au Prêtre, de le voir comme son Père !

 

Alors, le mieux, ce serait peut-être que chacun aille voir son Curé et  lui dise deux choses :

1/- Qu’entendez-vous par vous soutenir, soutenir les Prêtres ? En quoi puisse vous aider ? N’ayez pas peur de passer pour un idiot en posant cette première question !

2/- Que puis-je faire donc ? Voilà ce que je sais faire, même si c’est « simplement » réparer une prise électrique !

Et puis discutez ! Peut-être même que ce Prêtre trouvera en chaque personne des ressources que cette dernière ignore être en elle-même !

 

Souvent les Prêtres aimeraient demander, mais combien de fois sont-ils rabroués par des catholiques qui ne sont parfois plus que des consommateurs de sacrements et ne voient dans le Prêtre qu'un homme à leur service (image inversée de la hiérarchie), qu'un simple distributeur de sacrements taillable et corvéable à merci, se disant C'est lui qui l'a choisi, qui l'a voulu, donc.. ? Faisons notre propre examen de conscience !

 

Donc : PRIER (indispensable) + AGIR ! Bref, la Foi et les Œuvres !... bref, être simplement Catholique…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Catholicisme
commenter cet article

commentaires