Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 16:05

La gauche a repris la main lorsqu'elle a posé ses mots, lorsqu'elle les a définis... Elle l'a fait, non pas à grand spectacle, mais par l'entremise d'un petit groupe... Puis, ces mots étant définis, ils ont été introduits dans les fédérations et les sections... Puis, aucune définition n'étant faite "en face", ces définitions, ces mots se sont imposés en leur sens socialiste dans les media, puis dans l'opinion... Et on voit aujourd'hui des dirigeants de droite user de mots en leur sens de gauche, ou alors avoir honte d'user de ces mêmes mots en leur sens réel ! Mais à critiquer les élites, les intellectuels, fallait-il, faut-il s'en étonner ?

 

Combien à droite peuvent finir en leur sens réel les mots de gauche, démocratie, république, nation, patrie, Etat, idéologie, suffrage, peuple, libéralisme, légitimité, légalité, pouvoir, exécutif, législatif, lutte des classes, pensée, justice, droit, citoyen, civisme, et même ... droite ou encore gaullisme ? Et que l'on accuse pas l'Université, surtout pas !

 

Faut-il être con pour avoir fait une campagne sur ... l'insécurité et l'immigration, alors que l'on a été aux affaires pendant deux ans ? C'était reconnaître d'avance son erreur ! Exactement la même connerie que celle de Giscard sur l'emploi et l'économie lors de son débat contre Mitterand en 1981 !!!

 

On a ainsi "armé" le Front National en croyant s'y opposer ? Et en plus, "on" croit que le vote FN en zone rurale est dû à cela, alors que c'est lié aux méthodes de contrôle, aux méthodes d'octroi des aides, à la mauvaise maîtrise par "Paris" des filières !!!

 

Question très dure : nos caciques parisiens ont-ils compris ? ont-ils même voulu gagner, veulent-ils que l'on gagne ?

Je veux dire par cette dernière question : ne veulent-ils pas en fait, se foutant du tiers comme du quart du terrain, laisser tout le pouvoir à la gauche, pensant ainsi gagner plus dans cinq ans ? Mais, pendant ces cinq ans, on fait quoi ? On crève ?

 

On a trop oublié que pour compenser leur défaite attendue aux Législatives de 1986, le PS et Mitterand ont inventé deux choses :

- le Front National ;

- le messianisme du Président lui donnant légitimité meme en l'absence d'exercice du pouvoir et d'absence de majorité dans l'opinion. De Gaulle n'était pas cela car il a toujours fondé sa légitimité de Président sur l'accord de l'opinion, démissionnant en 1969 dès lors qu'il n'avait plus l'assentiment des citoyens !

 

Nous sommes tombé dans le triple piège :

- de la confusion entre la légitimité gaulliste et la légitimité présidentielle qui étaient deux choses totalement différentes ;

- celui de l'identification du FN à un mouvement de droite alors qu'il ne l'est pas !

- de la confusion entre arbitrage présidentiel et pouvoirs législatifs et gouvernementaux !

Et nous sommes tombés dans le panneau !

 

L'oubli de nos valeurs propres et la concurrence entre télévisions (imposant les petites phrases, les affaires meme lorsqu'elles n'étaient pas) a fait le reste !

 

Dès lors, peut-on s'étonner que les Français croient avoir fait l'essentiel en votant aux Présidentielles, oubliant que les vraies élections majeures et décisionnelles sont les Législatives et les Européennes ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Politique
commenter cet article

commentaires