Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:00

Il semble que le vocabulaire français s’appauvrisse puisque nos politiques ne paraissent connaître comme injures que les mots « con », « salop » et « merde » ! Et pourtant, que de beaux et pittoresques mots ou expressions oubliés : « cul pourri », « bougre », « niguedouille », « noué », « face moche », « Hercule de foire », « vipère lubrique », etc… etc… etc…

Et que répondre ? Si l’on vous dit :
« Merde » ? « J’espère que vous ne mâchez pas vos mots ! »
« Vache » ? « Venant d’un bœuf, je ne risque rien ! »
« Conne » ? « Moi, je le suis de nature. Vous, vous l’êtes de figure ! »
« Poule » ? « Venant d’un serin, il n’y a pas offense ! »
« Salope » ? « Désolé, mais je suis propre, au propre comme au figuré ! Je ne suis qu'une simple proprope !»
« Dégueulasse » ? « C’est en effet là votre moindre défaut ! »
« Putain » ? « Vous visitez donc la rue Maubuée ? »
« Cocu » ? « Toutes mes condoléances ! »
« Abruti » ? « Venant d’un expert, c’est un compliment ! »
« Connard » ? « Monsieur, vous connaissez donc si bien les traditions rouennaises ? Toutes mes félicitations pour votre culture ! »
« Enculé » ? « Seriez-vous donc à ce point acculé ? »
« Trou du cul » ? « Oui, cher frère ? »
« Fumier » ? « Je me jetterai à vos pieds si vous étiez moins fané ! »
« Pédé » ? « Ouf, je me sens moins seul ! »
etc.. etc.. etc…
Et si l'on connait la chanson du Duc de Chevreuse et surtout son air, on peut presque toujours riposter en chantonnant son « "Ferme ta gueule" vous répond l'écho ! »
Maintenant, on peut systématiquement répondre, sur un ton léger et enjoué, voire en tendant la main ou en ouvrant ses bras : « Enchanté ! Moi c'est (et donner son prénom) ! »

Pour approfondir, y compris sur les plans techniques et historiques : 
Edouard (R.), Dictionnaire des injures, Tchou, 1967.

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Varia
commenter cet article

commentaires