Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 11:02

Nous nous trouvons aujourd’hui, dans la politique française, à un point de conjonction entre l’ordre moral de Mac Mahon après 1871 et le discours de Blum à Tours en 1920, ce qui est d’une certaine manière sur-réaliste !

 

Nous nous trouvons en plein dans ce que constatait Dworkin dans ses débats avec Habermas : le renvoi au juge de la responsabilité de dire ce qui est juste ! Ce n’est pas un mal, mais est-ce un bien que cette désormais nécessité de recourir au juge ? N’est-ce pas le signe d’une décadence, non pas de la morale, mais de la pensée ?

 

On en arrive à un point où l’intellectuel, le vrai, ne pourra plus rien dire, en pleine application, par conscience même de son devoir, de la finale de 1984 d’Orwell !

 

Gauche/Droite, cela ne veut plus rien dire ! Nous sommes désormais dans la confrontation entre deux religions civiles (au sens étasunien actuel), l’une idéalisant les Droits de l’homme, l’autre idéalisant la Nation, alors qu’il devrait y avoir conjonction de ces deux notions qui, prises en leur essence même, sont complémentaires et non pas opposées, ce qu’elles sont dans leur approche hors de la pensée française traditionnelle !

 

Je crois sincèrement que Sarkozy avait tenté les deux premières années de son quinquennat de contourner cette difficulté, que c’était le sens premier de son débat sur l’identité nationale, de sa politique d’ouverture ! Néanmoins, il a échoué, tant du fait de la Gauche que du fait de ses propres amis, que, finalement, de lui-même qui a renoncé, sans que l’on sache trop pourquoi…

 

Pour finir, je condamne totalement les actuelles attaques contre Christiane Taubira, dont je désapprouve pourtant la politique, attaques scandaleuses et n’ayant rien à voir avec l’humour politique, ni l’injure traditionnelle, ni la langue de la rue ! Il y a un monde entre Rochefort et Léon Daudet !

 

Mais, à Droite, à avoir laissé s’effondrer la pensée, à refuser toute pensée non économique (ce que ne voulait pas le Sarkozy des deux premières années), à ne pas avoir répondu à certaines déformations de l’histoire, on en est là ! A avoir refusé de s’associer à l’hommage que rendait le président Bartolone à madame Taubira, pourtant décrite comme un singe, l’UMP est tombée dans le piège et a laissé toute la place aux extrémismes ! Quoi que l’on pense de la politique de madame Taubira, il fallait ce jour précis se lever et l’applaudir à tout rompre, sincèrement, et ce pour montrer son soutien non pas à ses actes politiques mais à la démocratie vraie, au respect de la personne humaine !

 

Ma réponse est donc clairement : Non ! Il ne fallait pas laisser insulter Madame Taubira ! Par ces petits renoncements, l'UMP perd peu à peu une partie de son crédit et laisse paradoxalement gonfler le FN,n ce qui ne fait que le jeu du PS qui, minoritaire dans l'opinion, pourrait ainsi paradoxalement gagner des villes !

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Politique
commenter cet article

commentaires