Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 07:54

Hormis  [Ga 2, 11] et [1Co 1, 12], et encore de manière indirecte, aucun texte néotestamentaire n'atteste des étapes du voyage de saint Pierre vers Rome :

 

-         [Ga 2, 11] atteste d'un voyage de Céphas - nom que donne Jésus à Simon Pierre en [Jn 1, 42] - à Antioche, où il se heurte à saint Paul (ou plutôt l'inverse) ;

 

-         [1Co 1, 12] évoque un probable séjour de Céphas à Corinthe.

 

Le voyage vers Rome en passant par Antioche (au sud de l'Anatolie), puis par Corinthe, capitale de l'Achaïe, n'a rien d'invraisemblable, car il correspond à un mode assez classique de déplacement de la Judée vers Rome, combinant un transport par voie terrestre et un transport par voie maritime par cabotage, système bien plus courant à cette époque pour les marchands grecs que la traversée directe du type de celle de saint Paul décrite en [Ac 27-28, 16], plus caractéristique de la voie commerciale des romains, et surtout assez proche finalement du troisième voyage missionnaire de Paul [Ac 18, 22-21, 16]. Comme si saint Pierre qui n'est pas citoyen romain préférait suivre les routes des grecs, routes par ailleurs pratiquées le plus souvent par de nombreux commerçants juifs, saint Pierre semblant plus lié à cette communauté que saint Paul…

 

Par ailleurs, Origène (Hom. 6 in Luc), Eusèbe de Césarée et saint Jérôme (Cat. 1 ; In Gal. 11) attestent que saint Pierre s'est déplacé à Antioche avant de venir à Rome, et notamment en voyageant en partie par voie maritime.

 

De même, le ton général de la première Épître de Pierre (cf. 1P 1, 1), adressée aux communautés du Pont, de Galatie, de Cappadoce, d'Asie et de Bithynie, laisse apparaître que saint Pierre connaissait ces communautés, et qu'il charge Silvain (Silas) - qui semble d'ailleurs avoir aussi accompagné Paul à Antioche - de leur rapporter lors d'un voyage de retour vers la Judée un message. Et d'ailleurs Eusèbe écrit que saint Pierre prêcha l'Évangile aux juifs dispersés dans le Pont, la Galatie, la Bithynie, la Cappadoce et l'Asie mineure (HE 3, I, 2).

 

Ce sont néanmoins des sources apocryphes qui décrivent avec le plus de précision le voyage de saint Pierre, et en particulier le Martyrium du Pseudo-Linus en [1-29]. Ce texte se retrouve dans les éditions des Apocryphes réalisées par R. A. Lipsius en Allemagne à la fin du XIXème siècle, et en particulier dans son Die apocryphen Apolostolgeschichten und Apolstellegenden publié à Brunswick entre 1883 et 1890. L'Apocalypse de Pierre évoque également certaines de ses missions antérieures à sa venue à Rome. L'historicité de ces sources est cependant partiellement remise en cause par Eusèbe de Césarée.

 

On pourrait donc supposer un voyage de Pierre selon la route suivante, l'agacement de Paul  en [Ga 2, 8] qui semble alors faire montre d'une opposition sur une mission qu'il juge comme lui revenant depuis le "concile" de Jérusalem pouvant en être une preuve indirecte (on peut aussi penser à la querelle quasiment permanente entre proclamation de la Bonne Nouvelle aux Juifs et aux Gentils, et saint Paul se plaint souvent d'enseignements concurrents ;  ceux de saint Pierre ?) :

 

Jérusalem à Cilicie (Antioche) à Cappadoce (?) à Galatie (Césarée ?) à Pont (?) à Bythinie (?) à Asie mineure (Éphèse ?) à voyage par mer vers l'Achaïe à Achaïe (Corinthe) à voyage par mer jusqu'en Italie à Rome.

 

Pour mémoire, quelques sources laissent entendre deux voyages de Pierre à Rome…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Nouveau Testament
commenter cet article

commentaires