Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 14:33

L’Eucharistie est l'accomplissement de l'initiation chrétienne. Son lien est très fort avec tous les autres sacrements. Le chrétien connaît d’abord la dignité du sacerdoce royal du baptême, puis le renforcement de cette dignité par la confirmation, mais ce n’est que par sa participation avec toute la communauté, par la communion, par sa participation au sacrifice même du Christ qu’il affirme et vit sa Foi. En effet, l’Eucharistie est tout à la fois don de la vie éternelle, insertion plénière dans le Corps du Christ, le plus beau des dons de Dieu puisqu’il nous donne son Fils, lui-même.

L'Eucharistie est le repas du Seigneur, la première étape de sa Passion ;  ce repas devient un présent pour nous, car Jésus demeure par ce mémorial présent parmi nous. Souvenons-nous du Jeudi Saint, du jour où le Christ a célébré la Cène, celui des derniers sermons, celui de l'annonce de la conclusion de la Nouvelle Alliance

L’Eucharistie est tout à la fois sacrifice, mystère et repas en communion, car elle est la célébration du célébré. Elle est mystère de la plénitude du christianisme, puisque, à l'instant de la Cène, Jésus accepte sa mort comme une offrande à Dieu et comme rédemption du monde : cette mort est la conséquence de notre péché ; Jésus se donne lui-même comme celui qui va être donné à la mort et qui par cette mort s'en remet au Père et à ses disciples comme Alliance éternelle de la rédemption dans les circonstances et le symbole d'un repas. Jésus nous sauve par son obéissance et son amour infini !

Le Christ est présent dans l'Eucharistie. Il y est « mangé » par les fidèles, mais pas dans un sens physique : dans un sens divin, puisque ce repas est le sceau qui rend présente la victoire du Christ sur la mort et sur le péché. Par ce repas renouvelé, nous célébrons Jésus et entrons dans sa plénitude, l’Eucharistie étant tut à la fois le sceau de la Nouvelle Alliance et renouvellement de cette Alliance ! L'Eucharistie est ainsi tout à la fois accomplissement de l'oeuvre de Salut, annonce de la mort du Christ jusqu'à ce qu'il vienne, et victoire sur Satan.

En effet, l'Eucharistie vise à rendre présente et à proclamer la victoire et le triomphe de la mort de Jésus Christ par la vertu de l'Esprit Saint : Jésus s'offre aux hommes comme il s'est offert lui-même à et sur la Croix. L'Eucharistie est ici mémorial de la Cène, mais aussi de la Croix glorieuse. La Croix s'est dressée contre la mort et contre le péché par la mort du Christ  sur son bois Elle est devenue ainsi le symbole glorieux des chrétiens, la porteuse de nos souffrances et de tout le péché du monde dont le Christ nous a libérés. Le sacrifice du Christ sur la Croix suffit à la rédemption de l'humanité, et il est unique et définitif. C'est pourquoi il n'y a plus de sacrifice dans la liturgie chrétienne, rien n'étant plus beau que le don gratuit par le Père de son Fils aux hommes. La mémoire de ce sacrifice unique se perpétue éternellement par l'image de la Croix et par le sacrement de l'Eucharistie, mémoire de Jésus et gage de la vie à venir. On rappelle en fait qu'il y a eu unique sacrifice, celui de Jésus sur la Croix glorieuse qui a tué la haine [Ep 2, 16], notre foi étant elle-même sacrifice saint et agréable à Dieu [Rm 12, 1].

L’Eucharistie est incorporation au Corps du Christ,  participation à sa vie glorieuse, suspension du temps instantané : que des moments isolés et hors du temps car il est impossible d'exprimer la totalité du mystère de l'Eucharistie. C’est aussi pourquoi elle n’est pas définitive mais à renouveler. L’Eucharistie est communion à la Trinité car participation à la vie divine, mais aussi et plus intimement communion avec le Christ puisqu’il fait de nous des membres de son Corps !

Sacrement, l'Eucharistie est un acte du Christ qui devient un acte de l'Église. Elle permet l’union de l’Église du Ciel et de celle de la terre puisque manifestant le mystère du Christ et de l’Église. En édifiant l’Église, elle est le signe de son unité et de son universalité, ce qui fait d’elle la source de toute vertu.

En célébrant l'Eucharistie, l'Église loue le Seigneur et intercède pour le monde entier, car partage du sort du Christ. Contenant tout le trésor spirituel de l'Église, l'Eucharistie est sa nourriture qui donne la vie et la connaissance, le chrétien se nourrissant et vivant de la Parole de Dieu et du Pain eucharistique. C’est là le sens de la Messe, d’autant plus que le Pain de Vie présent sur la table de la Parole de Dieu est le corps du Christ, faisant de cette table celle du Corps du Christ. De là découle le caractère sacré du choeur, de l'autel et du tabernacle, et l'autel manifeste dès lors la charité et l'unité lorsque la communauté est rassemblée autour de lui

Témoignage et partage, la communion est fortement recommandée - fréquente, voire quotidienne, mais au moins dominicale -, surtout le dimanche, étant ainsi célébrée chaque huitième jour en signe de la résurrection et de la place de l'homme dans la Création

Il est nécessaire d'être consentant pour recevoir cette grâce. Il faut effet savoir se laisser saisir par et dans la Foi et l'amour, car par la communion nous nous trouvons inclus dans le oui du Fils à l'insaisissable dessein du Père ; c’est pour cela qu’il est aussi nécessaire d’avoir atteint l’âge de raison pour pouvoir communier. Par l’Eucharistie, nous sommes ceux qui louent, ceux qui prient en vérité, mais aussi les offrants et les offerts dans la seule offrande qui ne puisse s'anéantir dans le vide absolu : Dieu lui-même à Dieu lui-même. Nous sommes dès lors transformés, la loi de la mort étant transformée en liberté de l'esprit, en vie, en temps d'éternité qui ouvre à la vie éternelle. L’Eucharistie est donc réconciliation absolue qui prime sur tous les autres sacrements

L'Eucharistie élève les fidèles à la communion avec Dieu et entre eux, car elle manifeste l'unité du peuple de Dieu et sa fraternité, ainsi, en communiant, nous nous épaulons mutuellement, tout comme Dieu nous épaule par ce sacrement qui contient la présence du Seigneur et de sa mort réconciliante. C’est de là que naît la vénération du Saint-Sacrement et sa Fête (2° dimanche après Pentecôte, l'ancienne Fête-Dieu); on célèbre ici le fait que le Verbe de Dieu, présent dans l'Eucharistie, est l'aliment et le réconfort de l'humanité. Le Saint-Sacrement est le mémorial salvifique dans lequel nous faisons mémoire avec gratitude de notre rédemption qui nous a éloignés du mal et confortés dans le bien, par la présence même du Sauveur [Bulle Transiturus de hoc mundo, 11 août 1264].

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Catholicisme
commenter cet article

commentaires

Serge BS 11/10/2010 09:50



Merci à vous...



bedos Marguerite 08/10/2010 21:14



rencontrer Dieu dans l'Eucharistie est pour moi le meilleur moment de la semaine merci à vous de nous dire le miracle de l'eucharistie. C'est un grand soutien pour moi dans mes moments difficiles
je voudrais dire à tout le monde combien il est bon de recevoir le christ en soi et combien il nous aide pour poursuivre notre mission sur la terre.