Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 10:08

Voir : Les sources de Karl Marx Marx et la théorie de la classe dirigeante L'idée d'aliénation économique

  Suite de : Peut-on être communiste et chrétien ?

Certains affirment que le marxisme est une ontologie, non une religion ! Bien évidemment que ce n’est pas une religion ! Et cette réalité le rend d’ailleurs moins dangereux que le nazisme pour le chrétien. Alors que le communisme, tel qu'on le définit depuis 1848, vise finalement à assouvir sans Dieu des valeurs classiques, et notamment le tèlos, le nazisme inversait toutes les valeurs, le mal devenant le bien et vice-versa. Tous les schémas sont inversés, et, dès lors, l’Église se trouve face à une situation bien plus grave ! Souvenons-nous ici de cette phrase de la Nouvelle Revue Apologétique d'octobre-novembre 1939 (page 231), revue que Pie XII a d’ailleurs toujours défendue soit dit en passant : Par ses négations et les conséquences qui en résultent, le racisme du IIIe Reich est devenu une contre-Eglise, plus redoutable que la Franc-Maçonnerie, que le marxisme léniniste et stalinien ! Surprenant non ? Ne l’oublions jamais ! Dire que certains se complaisent à accuser Pie XIII… Et je condamne ici, certainement avec vous, ceux qui assimilent le communisme au nazisme, même si le communisme est jugé intrinsèquement pervers pour le chrétien, tout comme le soviétisme n’a jamais été, je l’admets volontiers, le communisme… Je vous dirai donc que si vous étiez dans l’obligation de choisir, mieux vaudrait que vous soyez communiste que nazi, car votre fin, lointaine néanmoins, serait le bonheur, même seulement matériel, pas le mal, même si les moyens du communisme sont souvent mauvais par nature… Et c’est d’ailleurs une réalité oubliée que l'Eglise condamne de manière absolue non pas toutes les possibilités de communisme  - différence d'avec le marxisme -, mais de manière absolue le seul communisme athée, bref celui que condamna toujours Jean-Paul II, et pas que lui, … tout comme d'ailleurs aussi fortement les formes les plus excessives du libéralisme ! Pourtant, la question de Dieu ne peut en aucun cas être anecdotique pour un chrétien, d’où ma réponse précédente !

 

Mais le marxisme n'est pas non plus une ontologie puisque, notamment, ignorant le ex ante  Et puis, pour insister sur ce dernier point, n'est-on pas en plein dans l'idée d'une société idéale lorsque Marx écrit que la révolution est l'achèvement de l'unité essentielle de l'homme avec la nature, la vraie résurrection de la nature, le naturalisme accompli de l'homme et l'humanisme accompli de la nature (Manuscrits, p. 89) ? essentiel n'est pas ici synonyme de principal, mais bien lié au concept même d'essence ! Idem lorsqu'il parle de royaume de la liberté (Capital, VIII) ? Et que penser dès lors de la fin de l'Anti-Dühring de Engels ? Et puis, même si Marx critique a priori toute conception idéaliste de la finalité, il développe néanmoins une conception matérialiste de la finalité totale (cf. Anti-Dühring, 98 ; 18 Brumaire ; ...) ? Par ailleurs, l'idée même de totalité, telle que la développe Marx depuis la 3° observation de Misère de la philosophie ne conduit-elle pas à l'idée de société idéale, tout comme la phase ultime de transition du communisme prévue par le Manifeste ? Enfin, la société sans classes n'est-elle pas cité terrestre idéale, d'autant plus qu'elle ne sera plus l'Etat, ce dernier ayant disparu au profit du prolétariat triomphant ? Bref, le communisme athée et le marxisme pur ne sont pas solubles dans le Christianisme, si vous me pardonnez cette formule un peu humoristique ! Et puis, pour rester dans l’humour, ici grinçant, savez-vous que le premier sens du mot communisme, qui est apparu en français en 1704 ou 1706  était copropriétaire, co-usufruitier, s'étendant vers 1780 au sens de membre d'une commune (ce qui fit écrire à Jean-Claude Gaudin qu’il était communiste … de Mazargues), pour n'en arriver au sens contemporain qu'à partir de l'arrivée en France des Manuscrits de 1848 ? Quelle évolution de propriétaire à ... anti-propriétaire ! 

  A suivre : Peut-on être marxiste et anarchiste ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Marxisme
commenter cet article

commentaires