Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 10:49

La croissance économique est un mythe qui ne tient compte ni des limites matérielles de la dite croissance, ni du nivau optimal de développement et de bien-être, ni des différences de situations entre les diverses économies. Et la belote le démontre très bien ! Prenons l’exemple de la partie suivante :

 

Joueur A

Joueur B

Croissance A

Croissance B

Cr B/Cr A

A/B

Écart

228

0

+ ∞

0

- ∞

+ ∞

+ 228

288

81

+ 26,31

+ ∞

+ ∞

3,55

+ 207

404

124

+ 40,27

+ 53,08

+   31,81

3,25

+ 280

520

148

+ 28,71

+ 19,35

-   32,60

3,51

+ 372

612

184

+ 17,69

+ 24,32

+   37,47

3,32

+ 428

684

294

+ 11,76

+ 59,78

+ 408,33

2,32

+ 390

767

339

+ 12,13

+ 15,30

+   26,13

2,26

+ 428

860

387

+ 12,12

+ 14,15

+   16,75

2,22

+ 473

964

441

+ 12,09

+ 13,95

+ 15,38

2,18

+ 523

1032

485

+    7,05

+ 25,17

+ 257,02

2,12

+ 547

 

Victoire écrasante de A, alors même que sa croissance est inférieure à celle de B pendant l’essentiel de la partie (8 fois sur 10), et notamment sur les six derniers coups !

 

La simulation à partir des taux de croissance moyens des six derniers coups (A = 12,14 ; B = 15,27) fait 28 coups sont nécessaires pour une inversion, 21 pour un recul réel, sans qu’une seule réaction n’existe en A et une seule récession en B, ce qui n’est pas possible !

 

Et, pendant ce temps, le plafond optimal a été atteint plus de onze fois ! On n’est plus dans le sur-développement, mais dans l’hyper-développement, avec emballage du système !

 

 

(à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Varia
commenter cet article

commentaires