Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 10:46

 

Sur les principes

 

Relancer le principe gaulliste de la participation.

 

De Gaulle : « L’intendance suivra. » à Il faut une pensée avant l’action, les moyens suivront. Cf. Toynbee et les USA qui furent grands quand ils agissaient d’abord, après avoir réfléchi, les moyens accompagnant, quitte à les créer (cf. 2° GM où ils étaient peut-être moins industrialisés que le Japon) à Position réelle de l’Allemagne face à la France : veut d’abord changer les Traités alors que la France veut d’abord agir

 

On en est resté à des réflexes de $ non flottant, alors que tout a changé depuis 1971, et surtout depuis l’émergence de l’euro, ce qui fait que les USA ne peuvent plus faire payer les autres pour eux (jusqu’à 283 % de dette publique)

 

L’économie doit à nouveau primer sur la finance. On recherche aujourd’hui la rentabilité immédiate plutôt que la stabilité financière. Donc, même pas de la finance

 

Le capitalisme libertarien est aussi archaïque que la gauche ou que certains syndicats

 

Veut-on pour le Sud ce que l’on a fait de l’agriculture, une propriété des banques ?

 

En finir avec la fausse morale, avec la morale des braves gens

 

Ne plus confondre prévention et précaution

 

Renforcer la compétence personnelle de certains personnels du SGAE.

 

Problème de la bêtise et de l’incompétence de certains hauts fonctionnaires et des politiques qui savent tout dès qu’ils sont élus ou nommés

 

Prendre l’exemple du foot français et de la DNCG

 

Austérité + fiscalité

 

Une politique de petit boutiquier

 

Une crise de confiance fondée plus sur la rumeur que sur des chiffres, d’où la connerie d’avoir fixé les critères de Maastricht alors qu’ils n’étaient que des objectifs

 

Redistinguer l’épargne et l’investissement

 

Ne pas appliquer les rapports Grip & Plagnol et Attali

 

Sur la crise

 

Feuilleter www.les-crises.fr

 

Mobiliser l’épargne dès lorsq u’elle n’est pas investissement

 

Les émeutes du Royaume-Uni ne sont-elles pas très bien tombées pour certains financiers ?

 

Un problème de cybercriminalité ? les problèmes informatiques et de calcul du CAC 40 à Paris au tout premier jour de la dernière crise ?

 

Sur les causes

 

La fin des agents de change a brisé les équilibres patiemment mis en place. Y penser à l’heure où l’on veut mettre en place aux forceps les propositions du rapport Attali de 2007/2008 qui n’est qu’une élucubration d’un énarque ayant toujours vécu coupé des réalités et du peuple

 

L’euro ? Une monnaie unique alors qu’elle aurait du être commune

 

L’argent est devenu un marchandise. Il est créé par les bourses et non plus par les banques centrales !

 

La crise est inhérente à tout système vivant

 

Mettre les PIGS sous tutelle

 

20 % de sous-emploi et de chômage + 17 % ne vivant que de la rente ! Improductif dans les deux cas !

 

La subvention n’est pas un droit mais une oppotunité qui doit rester politique et non devenir mécanique

 

Développer l’accompagnement plutôt que le contrôle. Par exemple, les fonds structurels sont devenus des bombes à retardement, dangereux…

 

On a supprimé tout ce qui pouvait constituer des ressources pour l’Etat en appliquant et en négociant connement à Bruxelles. Prenons l’exemple des autoroutes

 

Une cocneption de l’Etat qui en fait le responsable de tout. Il faut que l’Etat existe, mais il doit être arbitre et impulseur, pas substitut aux risques du privé…

 

L’idéologisme des années 1980

 

Les querelles internes aux partis

 

La surencère politique

 

Un passage à l’euro non vraiment organisé et accompagné (merci Fabius ?)

 

Une industrie ayant abandonné le basique pour le High tech illusoire (cf. crise du début 2000) et axée uniquement sur la voiture

 

Le fait que les gens ne sont jamais contents, réclament toujours plus, comme le dernier jeu vidéo pour le petit, la dernière télé, la dernière bagnole, etc…, bref tous les faux besoins créés par la société de consommation et faisant une fausse croissance. Et l’Etat de payer, et les entreprises de payer… Ces mêmes gens réclament des emplois – mais en bas de chez eux -, des usines, du traitement des céchets – mais pas en bas de chez eux -, des autoroutes – mais avec un surcoût imposé de quelques milliards chaque fois pour ne pas déranger quelques grenouilles et ne pas les déplacer de quelques mètres, alors que l’on détruit les maisons et les cultures situées sur le parcours sans état d’âme !

 

Une société devenue trop individualiste et ayant perdu tout sens du commun, … d’où le communautarisme et le repli sur soi

 

Sur les marchés

 

Tant l’arbitrage des marchés que le référendum peuvent conduire au chaos, même si les referenda islandais ont fait plier ceux qui faisaient chanter l’Islande.

 

Réformer en profondeur, donc y compris la fiscalité et le contrôle des marchés

 

Rassurer les marchés sans pour autant se mettre à leur service

 

Le solide est devenu anti-commerce, alors que la merde l’est car elle créée de la croissance, mais fictive

 

Sur les bourses

 

Il faudrait estimer les bourses en une unité de compte théorique, et ce afin de mettre en évidence la réalité des cours. Une hausse de 3 de l’euro et une baisse de 2 du cours équivaut à une hausse réelle de la valeur. Important dans le cadre d’une monnaie forte, mais toujours oublié. Bref, tenir compte du fait que l’argent est devenu une marchandise

 

Une bonne nouvelle ? une hausse faible des bourses ! Une rumeur ou une mauvaise nouvelle, même cyclique ? une baisse faible des bourses

 

Seuls l’instable, le prédateur et le con manipulent la bourse. Donc proportionaliser les coûts au volume des échanges ! Ceux qui sont stables, qui travaillent, qui veulent assurer le fond des entreprises ne boursicotent pas

 

Sur les agences

 

Moody’s : actionnariat ? cotation ? Une entreprise cotée possédée par des fonds de pension et des banques douteuses à juge et partie ?

 

Moody's menace de baisser globalement les ratings européens. Un particulier qui ferait cela ne relèverait-il pas de l'article 312-10 du C. Pénal (chantage) ou de l'art. 421-1-7° (terrorisme lié à délit d'initié) ?

 

Les agences de notation ne jugent pas de l’économie d’un pays, mais uniquement de sa dette

 

Sur la presse

 

Quand elle parle de AAA, lequel ? quelle agence ?

 

Un rôle dans la crise de la peur, mais, paradoxalement, un rempart contre la panique

 

Sur les banques

 

Imposer une distinction entre banque de dépôt et banque d’affaire.

 

Les assurances ne devraient pas s’impliquer dans la banque.

 

Les banques françaises détiennent 50 MM de dette italienne et 2 MM de dette grecque (cf. la pub de la Société générale disait que cela n’affectait même pas un trimestre)

 

Recapitaliser les banques ? OK. Mais uniquement par le privé. Imposer un « actionnariat » du type Banque Populaire ! Une seule place pour une seule action !

 

Attaques contre les politiques pour les banques

 

Sur la dette

 

Dette non connue dans son détail (structure, délai, etc…)

 

Pourquoi la loi interdit-elle la connaissance des créanciers de la France ?

 

Faire le bilan de la dette. L’annuler pour les possesseurs douteux !

 

Quatre exemple de revolving jugés « tueurs » pour les particuliers

 

A

B

C

D

Moyenne

Capital

33,8

44,4

19,1

28,9

31,5

Intérêts

46,3

37,9

54,2

49,3

46,9

Assurance

19,9

17,7

26,7

21,8

21,6

Sur 6 ans avec des taux officiels de 16 à 19 %. Or, que fait la France ? cf. http://aft.gouv.fr/aft_fr_23/cadre_budgetaire_25/principaux_chiffres_89/charge_dette_93/index.html àdes chiffres interpellant !

 

La France a des contraintes ONU, défense, recherche dont profite les autres sans participer

 

Economiser 200 MM sur 7 ans

 

Sur la BCE

 

La BCE n’a pas d’autre pouvoir qu’un pouvoir de nuisance.

 

Absence de contrôle réel de la BCE par les Etats

 

Sur le fonds européen de soutien

 

Il s’agit de la force de frappe européenne dans le cadre de ces crises. Diffuse t-on la clé de l’arme nucléaire ? Non ! Donc, pour réagir vraiment, taire le montant réel du fonds, sinon les prédateurs s’organiseront toujours !

 

Sur la fiscalité et les chargtes

 

Revoir le bouclier fiscal. L’augmenter en le réorientant vers la dette publique

 

Toute cagnotte doit être consacrée à la dette

 

Sportifs à la source, comme au UK (cf. Nadal)

 

TVA sur Cerfa

 

Fiscaliser ceux qui critiquent en fuyant en Suisse pour « manger tranquille des Mac Do »

 

Impôt à la source

 

Sur le reste du monde

 

S’appuyer sur les BRICA

 

Sur Bruxelles

 

Des efforts réclame Bruxelles… Et les fonctionnaires UE ? Ils n’ont pas été revalorisés ? leurs salaires ne sont-ils pas disproportionné au reste ? N’ont-ils pas fait grève trouvant qu’ils ne touchaient pas assez

 

TVA et PIB bases du budget UE

 

Sur nos partenaires

 

Grèce ? un pays très pauvre dans les faits, mais sous la tutelle des fonctionnaires (voir leurs taux de rémunération et de retraite) et de milliardaires peu soucieux de l’intérêt national (fuite des capitaux aux premières heures de la crise… Qu’a t-on fait de cet argent ?)

Pour l’Est, Europe vache à lait

 

Sur le pétrole

 

A la mi-novembre, le Brent était à 112,39 $ et le pétrole à 101,20 $ (contre 25 environ en 1988)

 

Sur l’argent

 

L’argent étant devenu une marchandise, il ne devrait donc plus y avoir de libre circulation des marchandises avec les Etats non Eurogroup, ou alors calculer des droits de douane intégrés dans le PIB alors qu’ils sont compensés pour les Etats en dehors par les variations de taux de change et l’euro fort.

 

Sur les critères de Maastricht

 

CERN sur-coûteux pour rien

 

Economie et défense. Cf. Ancienne étude du CHEAr

 

Il faut sortir du déficit maastrichien  les missions ONU, OTAN, les étudiants accueillis gratuitement

 

Sur le social

 

Réforme de la carte Vitale

 

Supprimer la distinction cotisation salariale/cotisation patronale, car tout sort de la poche du patron

 

3 droits, 3 fiscalité, 3 cotisations sociales : Grosses entreprises et CAC 40, PME/PMI, TPE/TPI/artisanat/PL

 

Le social n’est pas de la fiscalité, mais du handicap dans un système capitaliste vrai, car un chômeur est un consommateur de moins. La solution trouvée a été de faire que l’Etat paye pour ce consommateur

 

Une approche mécaniste de la question sociale

 

L’absence de tout réel dialoguie social, des deux côtés… Renforcer le CESE ?

Sur la RGPP

 

LA RGPP doit, dans une nouvelle phase, juger de l’opportunité des politiques

 

 

 Sur le droit

 

3 droits, 3 fiscalité, 3 cotisations sociales : Grosses entreprises et CAC 40, PME/PMI, TPE/TPI/artisanat/PL

 

Dépénaliser le droit fiscal et le droit des affaires, en ce sens qu’il faut éviter la triple peine : mort de l’entreprise, amende, prison

 

Sur la Chine

 

La Chine est entrée dans l’OMC le 11 décembre 2001, mais vue uniquement comme un marché potentiel, jamais comme un concurrent réel (cf. Peyreffitte)

 

Sur le Japon

 

En 1989, Tokyo détenait 40 % de la capitalisation boursière asiatique. Par des jeux de fusions/acquisitions, elle a camouflé des pertes. Rôle des Yakuza important ?cy

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Politique
commenter cet article

commentaires