Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2014 6 15 /02 /février /2014 18:00

Je rappelle en passant que ce n'est qu'à partir de 1910 que l'on a commencé à différencier les sexes par couleurs : rose pour les filles, bleu pour les garçons, tout comme c'est à la même époque que s'est généralisé le port de la culotte pour les garçonnets, même si c'est à partir du "roi bourgeois", Louis-Philippe, que l'on a commencé à abandonner la robe pour les garçonnets. La pratique du port de la robe pour les garçons jusqu'à l'âge de 7 ans environ (l'âge de raison), s'est d'ailleurs maintenue jusqu'à il y a quelques décennies dans les vraies familles aristocratiques ou de la bourgeoisie industrielle... Et il n'y avait pas plus d'homosexuels qu'aujourd'hui ! Et beaucoup de mes ancêtres ont été de grands officiers, sont morts pour la France, alors qu'ils avaient porté la jupe jusqu'à l'âge de sept ans...

 

De même le port des cheveux longs par les hommes n'était pas jugé comme signe de déviance sexuelle avant le triomphe de la bourgeoisie de finance et non plus d'entreprise ! Bonaparte vainqueur avait les cheveux longs en Italie et Napoléon battu les cheveux courts à Waterloo... Et les Dragons, leurs cheveux ? Longs, et pourtant, ils n'ont jamais eu dans l'histoire l'image d'homosexuels, bien au contraire... Lorsque j'étais officier moi-même, j'ai toujours eu les cheveux "limite" par rapport à la norme. Mais chaque fois que l'un de mes chefs m'a demandé de les raser, je lui répliquait "D'accord, mais alors je me conduirai comme les autres lieutenants", et tous m'ont alors répondu " Bon, d'accord, gardez vos cheveux longs, ... mais pas trop" (en fait, je suis toujours resté dans les limites du port sécurité de l'ANP )... Donc...

 

Maintenant, la théorie du genre reste ... une théorie, développée par un transsexuel de plus, ce qui fait que, comme certaines théories de Freud, de Darwin ou d'Einstein, elle a peut être été détournée non pas par son/sa créateur(-rice), mais par ceux qui n'ont pas chercher, le plus souvent par paresse intellectuelle, à la comprendre, généralisant ce qui ne se voulait à l'origine que l'analyse de cas précis et non pas généraux...

 

Maintenant, j'ai lu les textes mis sur le Web par le ministère... Parmi une grosse centaine, il n'y en a qu'un qui puisse éventuellement prêter à polémique, ... alors qu'aucun me semble t-il ne demande l'enseignement de la masturbation (qui, de plus, est différente dans sa "technique" en fonction des sexes, soit dit en passant, mais peut-être que certains critiques ne le savent pas)...

 

Au fait, faut-il supprimer la grammaire qui parle de genre pour évoquer le masculin, le féminin et ... le neutre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Serge Bonnefoi - dans Varia
commenter cet article

commentaires